Télécharger le document au format PDF

Le principe du jeu est de faire tomber des quilles en bois à l’aide d’un lanceur appelé Tikku. Les quilles sont marquées de 1 à 12.

La première équipe arrivant à totaliser exactement 50 points gagne la partie.

Une équipe dépassant 50 revient à 25.

Une équipe qui fait 3 lancers consécutifs sans marquer de points perds 0 à 50.

Si 1 seule quille tombe, on marque le nombre de point marqués sur la quille (par exemple la quille 9 est seule valide au sol, on marque 9 points) .

Si plusieurs quilles tombent on marque le nombre de points correspondant au nombre de quilles (par exemple 3 quilles à terre on marque 3 points quelque soit la valeur des quilles).

Au départ, les quilles sont placées les unes contre les autres (voir schéma) à une distance de 3 à 4 mètres de la zone de lancer, délimitée par le Mölkkari ou quelque chose de similaire.

  1. Position des quilles au départ.

  1. Installation du Mölkkari

  1. Distances standard de jeu

   

 

Les quilles tombées : elles sont redressées, en les plaçant à la verticale de leur base, sans les soulever mais en appliquant un mouvement de "charnière".

Attention situation où le point ne compte pas:

  • une quille qui n’est pas complètement à terre,

  • elle repose en partie sur une autre quille ou sur le Tikku;

  • elle reste en position d'équilibre sur une autre quille;

  • elle tombe franchement à terre mais se redresse;

Les quilles sont redressées à leur emplacement de chute  mais les points ne sont pas comptabilisés.  

Attention situation où le point compte:

  • elle est sortie de la zone de jeu délimitée.

Type de lancer autorisé

Le tir se fait toujours avec un geste allant du bas vers le haut. Les tirs styles jeu de fléchettes ou jeu de hanball sont proscrits.

  • Classique dit "lancer Lathi"

    • à plat dans la paume de la main, paume vers le haut;
    • pour faire un paquet (dont la casse) ou une quille isolée;
      • Exemple

  • Style pétanque

    • à plat dans la paume de la main, paume vers le bas, avec un petit coup de poignet à la fin du mouvement afin de lui appliquer un effet rétroactif;
    • pour faire une quille seule devant un paquet;
      • Exemple

  • Tenue en bâton

    • tenue dans sa longueur par l'une des extrémités;

    • pour faire une quille seule au milieu d'autres;

      • Exemple

  • Le jeter vertical ou plombé

    • à plat dans la paume de la main, paume vers le haut;

    • lancer le Tikku très haut de manière à ce que celui-ci retombe le plus à la verticale possible;

 

Faute de pied

Pour sortir de la zone de Mölkkari des régles de jeu sont à respecter. La sortie se fait toujours un pas en arrière, les situations suivantes (fléches rouges) sont proscrites.

De la même manière les deux pieds, lors du lancer, doivent être dans la zone du Mölkkari sans mordre celui-ci.